Obsèques du président Bédié : le véto de l’allié Bron qui a failli tout bloquer 

925
Listen to this article

 

Abidjan le 30 mai 2024 – Venus, non pas, pour prendre leur part du deuil qui frappe l’allié Baoulé de Pepressou dont le chef est déclaré admis en soins intensifs, les Brons du zanzan, donnant les raisons de leur présence à Pepressou, avancent qu’ils sont là avec le remède pour soulager le président Bédié du mal qui le ronge depuis plus de 10 mois.

Mais déplore et regrette la délégation de NANAN Adjoumani, roi des Brons qui apprend sur la place publique que la rencontre du jour porte sur l’organisation des obsèques du président Bédié.

« C’est sur place que vous nous annoncez le décès du président Henri Konan Bédié. Je me tiens là devant vous, au nom du royaume Bron et royaume Koulango pour dire que plus jamais ça ! Parce que vous ne devez pas répéter de telles choses. Nous sommes alliés vous le savez. Lorsque deux arbres poussent côte à côte au point que leurs racines s’entrelacent, mêmes morts, les racines restent entrelacées. Chers chefs, nous sommes venus avec la Reine-mère des peuples de CEDEAO de Côte d’Ivoire. Elle est issue du Zanzan et elle est Bron. Nous allons aller la consulter pour voir si nous pouvons vous accorder des circonstances atténuantes », a regretté NANAN BIBI II, au nom de la délégation du Zanzan et du Boukani.

Après avoir levé son véto le peuple bron peut exécuter quelques pas de danse

Après consultation de la Reine-mère, le porte-parole de la délégation de nouveau annonce le véto de la Reine-mère.

« Nous sommes à nouveau là. Le président Bédié est un chef, moi également, je suis un grand chef. C’est pourquoi je tiens en main le micro. Vous savez, ce sont les oiseaux de même plumage qui volent ensemble. La Reine-mère dit que, pour conjurer le mauvais sort, qu’un billet de 1.000 FCFA des années 1960 soit trouvé pour qu’elle autorisé la poursuite de la cérémonie », a-t-il indiqué.

Mais tenant compte de la souffrance de la veuve qui depuis plus de 5 heures est assise dans la même position, la Reine-mère des Bron, sans être priée, s’est elle-même proposée de leur remettre un billet de 1.000 FCFA et a vite levé son véto.

« Si par ailleurs vous ne pouvez pas trouver le billet, comme elle est reine et mère du président Henri Konan Bédié, elle se fait fort de vous remettre ce billet pour que la cérémonie suive son cours », a ajouté NANAN Moroufié pour permettre la poursuite de la cérémonie.

JEN