CAN TotalEnergies 2023 : les éléphants humilient la Côte d’Ivoire et privent des gamins de dîner

650
Listen to this article

 

Abidjan le 23 Janvier 2023 – Ils ont osé faire ça à tout un peuple ! Même aux plus petits dont on n’imaginait pas autant l’esprit sportif. Ils ont laissé sans voix ces touts petits, parfois même en sanglots. Sur un score fleuve de 4 à 0, les éléphants de Côte d’Ivoire, à moins d’un miracle, n’iront pas au second tour d’une CAN dont le pays est l’organisateur ; la 34è édition.
Les jumeaux N’DA, mes enfants, 12 ans à peine, ont regagné leur lit sans dîner, ni étudier, à chaude larmes. Ni les câlins de maman, ni les promesses de papa de leur offrir une sortie comme ils aiment, n’ont pu les arracher de la tristesse. Les dirigeants de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), l’encadrement technique et les joueurs ont-ils conscience de la fibre patriotes de leur concitoyens lorsque le pays joue ?


On peut lire sur le visage de ces enfants, comme beaucoup d’autres, affectés par ce qu’on pourrait qualifier de « débâcle du siècle, l’attachement profond à une patrie. Une qualité, du moins un amour que leurs aînés, ces éléphants footballeurs, sont loin certainement d’incarner.
Sur le terrain, et ce, depuis le match contre le Nigéria, c’est une équipe de Côte d’Ivoire, sans âme, ni repère, sans une rage, réelle volonté de mettre les pieds qui se balade à chaque rencontre. Des jambes lourdes qui ne donnent aucune percussion au ballon. Et la Fif n’a rien vu pointer à l’horizon ?
Même si l’on peut reprocher à l’entraîneur ses choix, les élus eux-mêmes, devraient avoir en conscience qu’ils sont sous les couleurs d’un pays, une partie dont l’honneur est à défendre vaille que vaille. Oh que nenni ! Ils n’en ont eu cuire. Ils ont blasphémé, humilié la Grande Nation Ivoirienne. Les Ivoiriens sont frustrés.
La colère à gagné le pays. Violence physique , verbale et destruction de biens ont été le mode d’expression de cette colère.
Que les leçons de la débâcle soient tirées. Que ceux qui ont des responsabilités dans cette humiliation aient le courage de le reconnaître et demander pardon au peuple Ivoirien blaissé dans son âme et sa chair.
JEN