CAN TotalEnergies 2023 : Faé déculotte Jean-Louis Gasset

413

Abidjan le 09 février 2024 – Trois matchs, trois victoires. Il aura fallu la colère des ivoiriens pour que la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) prenne la bonne décision.
En effet, depuis le recrutement de Jean-Louis Gasset, des voix des plus averties aux moins averties, se sont levées pour exprimer des doutes quant à la capacité ou compétence de ce sélectionneur chèrement payé par l’argent du contribuable ivoirien. Un collectif de journalistes a même été mis en place et a milité pour le choix d’un entraîneur local sans être entendu.
Il aura donc fallu les deux défaites cuisantes lors des matchs de poule infligées à la Côte d’Ivoire, pays organisateur et qui failli la conduire en enfer, (élimination) pour donner raison au collectif dirigé par Traoré Moussa dit MT, ex président de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI). Il aura fallu de peu l’humiliation pour qu’enfin les yeux d’Idriss Diallo soient ouverts.
Repêché miraculeusement comme un des meilleurs troisièmes, l’urgence du choix d’un nouvel entraîneur, après le limogeage du titulaire du poste, s’est imposée.
Mais toujours habité par la phobie de voir un de ses compatriotes à la tête de la sélection nationale, Idriss Diallo tente de débaucher, en pleine compétition, Hervé Renard, cet autre français qui a déjà offert la Can 2015 aux éléphants, mais actuellement à la tête de la sélection féminine de football de France, sans y parvenir.
N’ayant pas d’autres choix, parce que la compétition doit suivre son cours, il a recours à son compatriote Faé Emerse, l’adjoint de Gasset afin de poursuivre l’aventure sans trop croire en la qualité de l’homme de pouvoir apporter quelques choses de meilleur. Et pourtant, là où son meilleur entraîneur enchaîne défaite sur défaite, l’inattendu Faé enchaîne coup sur coup trois victoires et envoie les éléphants en final, la cinquième de l’histoire de la Côte d’Ivoire engagé dans la Can.
Dès lors, la fédération d’Idriss Diallo devrait revisiter ses décisions si elle entend s’accorder avec le contribuable ivoirien.
JEN