Demi-finale de la CAN 2023 : Les éléphants de Côte d’Ivoire battent la RDC et accèdent à la finale 

48

 

Abidjan le 09 février 2024 – Une demi-finale à l’allure de revanche pour les éléphants. Ils l’ont réalisée. Battus 4-0 par la Guinée Équatoriale lors des matchs de groupe, les éléphants de Côte d’Ivoire ont frôlé l’élimination. Revenu sur la scène comme l’un des meilleurs troisièmes de cette compétition continentale, les éléphants de Côte d’Ivoire sonnent depuis la révolte.

D’abord vainqueurs contre le Sénégal, tenant du titre en 8è de final aux tirs au but, ensuite contre le Mali en quart de final 2 buts à 1 dans les derniers instants du temps additionnel des 120è minute des prolongations, les éléphants ont encore pris le meilleur sur la Rdc; 1-0 ce mercredi 7 février lors de la demi-finale.

Ainsi les doubles champions d’Afrique vont disputer leur cinquième finale 1992, 2006, 2012, 2015 et 2023.

Cette finale contre le Nigéria à l’allure de revanche, puisque les Supers Eagles ont pris le meilleur sur les éléphants 1-0 lors de la deuxième journée de groupe.

Pour cette confrontation de la demi-finale, contre les congolais, elle s’est jouée le mercredi 07 février 2024 au stade Alassane Ouattara d’Ebimpé plein à craquer. Chaque formation a eu sa période de domination.

Pendant les 30 premières minutes les deux équipes se sont procurées de très bonnes occasions de part et d’autre.

En seconde mi-temps, le capitaine Max Gradel et ses coéquipiers imposent leur rythme en contrôlant le jeu avec une très bonne disposition tactique.

Les congolais ne se font pas attendre. Ils reprennent à leur compte le jeu. Quatre minutes après les remplacements judicieux opérés par le sélectionneur Emerse Faé s’avèrent payants. Max Gradel suite à un bon débordement, envoie un centre bien millimétré à Sébastien Haller qui, d’une reprise de volée, fait rebondir le ballon dans la cage du dernier rempart Congolais. Et c’est l’ouverture du score.

En fin de partie Sébastien Haller et Jonathan Bamba ne parviennent pas à corser l’addition, nonobstant les nettes occasions de but qui se sont présentées à eux.

Les protégés du président de la Fif, Idriss Diallo, ont retrouvé leur automatisme et une solidarité agissante.

Les éléphants de Côte d’Ivoire qui montent en puissance au fil des rencontres seront opposés au Supers Eagles du Nigéria au stade Alassane Ouattara d’Ebimpé ce dimanche 11 février 2024.

Kouamé Blanchard