CAN TotalEnergies 2023 : Les supporters de San-Pédro déçus de la prestation des éléphants

667

 

Abidjan le 20 Janvier 2024 – Les supporters des éléphants de la cité balnéaire de San-Pédro ont eu du mal à digérer la défaite infligée par le Nigeria lors de la deuxième journée des phases de poule. Ce score de 1 à 0 qui compromet dangereusement les chances de qualification des éléphants de Côte d’Ivoire a affecté les supporters.
A l’espace fan zone du Rotary Club de San-Pedro, village Can de deux écrans Géants de 12M² qui ont permis aux nombreux supporters de suivre le match, la tristesse pouvait se lire sur le visage de chacun au coup de sifflet final de l’arbitre accusé d’avoir offert un penalty gracieux aux Super Eagles.


Un silence de cathédrale s’est emparé de l’espace « Fan Zone du Rotary Club » qui s’est vidé de son monde, en moins 15 minutes.
Pourtant, ce sont ces supporters des éléphants de Côte d’Ivoire qui ont vibré tout la première partie du jeu. Ils ont crié au but à la 31ème minute sur la puissante frappe du milieu de terrain ivoirien Séko Fofana qui, malheureusement, a été repoussée par le portier des Super Eagles, Stanley Nwabali.
Dans la deuxième partie du jeu, l’ambiance est encore montée d’un cran. Alors que les éléphants poussaient leur équipe, l’arbitre algérien Mustapha Ghorbal est invité par la VAR à checké sur une action contre Victor Osimhen dans la surface de réparation des éléphants. Celui-ci n’hésite pas une seconde à indiqué le point de pénalty, qui est alors transformé par le capitaine Troost Ekong à la 55ème minute.
Sur l’ensemble du match, les supporters ont beaucoup à dire.
Bon nombre de supporters des éléphants ont qualifié le jeu de leur équipe de déchets avec beaucoup d’erreurs techniques observées devant le camp adverse.
« Pendant 30 minutes, les joueurs ivoiriens ont fait circuler le ballon dans le camp des nigérians sans parvenir à trouver la faille dans cette défense parce que nos joueurs étaient peu précis », a déclaré Konaté Zié, professeur d’EPS dans un établissement secondaire à San-Pédro.

Nabo Clément, président du conseil régional de San-Pédro (Ph, Dr)

« Après ce match, on se rend compte que notre équipe manque de buteur et des joueurs physiques pour inquiéter leurs adversaires », relève Kouamé Jean Hugues, un autre supporter, venu spécialement de Grand-Béréby pour assister à ce match. Il quitte le village Can très affecté par le score de 0 – 1 en faveur des Super Eagles qui empochent les 3 points de cette victoire.
La prochaine rencontre des éléphants les opposera à la Guinée Équatoriale, un match décisif pour la qualification en huitième de finale de la compétition.
C’est un rêve que caresse le Président du conseil régional de San-Pedro, Bouéka Nabo Clément.
« Les enfants ont bien joués. Seulement, ils n’ont pas eu de la chance de marquer. Et c’est l’équipe adverse qui a eu cette chance aujourd’hui sur un pénalty. Nous sommes confiants et restons engagés derrière notre équipe pour la prochaine rencontre qui va nous qualifier » a-t-il promis.

Zétia