Artici.info
Site d'informations et d'investigation reputé en Afrique

Côte d’Ivoire – élection à l’UNJCI : le comité des sages humilié par Jean-Claude Coulibaly

8

Abidjan le 17 Novembre 2022 – Un sacrilège ! Incroyable mais vrai ! Le président de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Jean-Claude Coulibaly vient de rouler dans la farine les baobabs de la presse ivoirienne dont il est aujourd’hui grand bénéficiaire de la semence.

En effet, accomplissant la mission de médiation qui leur est dévolue par la mise en place du conseil des sages en cas de crise au sein de l’UNJCI, le président Yao Noel, président fondateur de l’UNJCI, a invité les candidats afin de concilier les positions très tranchées que l’on observe sur les réseaux sociaux depuis l’invalidation par le conseil d’administration de la candidature du candidat Lance Touré et faisant de Jean-Claude Coulibaly l’unique candidat à sa propre succession.

A peine sorti de cette rencontre, Jean-Claude Coulibaly confirme tous les faits que même ses compagnons de lutte d’hier lui reprochent. « Moi je ne suis pas naïf, ce n’est pas pendant la campagne qu’on va m’appeler pour faire une médiation ou une réconciliation », déclare-t-il, prévenant tout action visant à le faire renoncer à son ambition de rempiler. « C’est seulement devant le congrès que je suis responsable. Le CA a validé ma candidature, je suis en campagne, le congrès aura lieu et rien ne pourra me détourner de cette procédure parce que c’est nos textes qui le disent », a-t-il prévenu le président Yao Noel qu’il a lui-même installé à la tête de ce conseil des sages et qui a décidé avec son équipe d’engager la médiation. C’était ce jeudi 17 Novembre lors de sa campagne dans les locaux du journal l’avenir. Un courage qu’il n’a pas eu devant les sages pour exprimer cette conviction.

Il est donc clair que Jean-Claude Coulibaly, lui-même, n’accorde aucune valeur à son propre fétiche qui sont nos doyens au sein de ce conseil. Si lui, le premier garant n’a aucune considération pour le conseil de sages qui vient d’entamer sa première médiation, mission pour laquelle, il a été créé que vaudra-t-il encore pour son avenir ?

Contexte

L’Union nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) traverse une crise sans précédent. Deux prétendants du trône s’affrontent depuis le 14 septembre 2022, fin du mandat du président sortant, candidat à sa propre succession. Il est opposé au candidat malheureux du scrutin de 2019. Un couvert remis, certainement difficile à l’admettre dans le camp du candidat, président sortant, Jean-Claude Coulibaly.

Et depuis lors, armés jusqu’aux dents, les lieutenants du président candidat sortant font feu de tout bois pour mettre ‘‘hors d’état de nuire’’ son challenger Lance Touré dont le slogan ‘‘On se (Re)Lance’’, rappelle à coup sûr, chez l’adversaire, mauvais souvenir, le séisme qui a failli le faire couler lors du scrutin de 2019 malgré que celui-ci soit désigné comme le candidat du pouvoir.

Eviter une surprise désagréable au moment où tous les soutiens de 2019 sont mis à dos, une candidature unique que le candidat JCC cherche désespérément en évoquant des textes de loi imaginaire serait le parapluie atomique parfait pour se mettre à l’abri d’un éventuel séisme. Mais hélas !

JEN

 

Note no 9 du Conseil des Sages de L’UNJCI.

Le Conseil des Sages de l’UNJCI a eu une rencontre de dialogue ce mercredi 16 novembre 2022 de 19h à 21h35 au domicile de son Président M.Yao Noël ( Riviera Palmeraie).

Y ont pris part =

* Pour le Conseil des Sages =

– M. Yao Noël, Président

– M. Bamba Alex Souleymane, vice-président et porte-parole.

– Mme Marie-Paule Djédjé Aboh , membre.

*Pour L’UNJCI =

– Le président sortant M.Jean Claude Coulibaly, accompagné de M. Guillaume Gbato,

– M. Lance Touré, accompagné de M. Inza Diomande .

* Pour le Conseil d’Administration =

  1. Yacouba Gbane. Vice-président accompagné de M. Nguessan Bertin

* Le président Kolo Coulibaly a été excusé.

Au terme d’un débat libre et courtois et d’un échange franc entre toutes les parties concernées,

Le Conseil des Sages a, dans un esprit de confraternité et d’union, prodigué des conseils de pondération et de respect mutuel entre tous les membres et surtout à  l’égard des pionniers et devanciers de L’UNJCI.

Il a fait les propositions suivantes (qui sont aussi des conseils de sagesse) aux différentes parties =

1) Retrait pur et simple par M. Lance Touré et sa liste de l’assignation en justice contre l’UNJCI, son président, le président du Conseil d’Administration et le président du Comité d’Organisation du 11e congrès.

2) Engagement sur l’honneur et solennel dès à présent de M. Lance Toure, s’il venait à être élu au congrès,  de ne pas lâcher L’UNJCI au profit de quelque poste que ce soit à la Fonction publique ou ailleurs.

3) Remplacement  de M. Inza Diomandé , fonctionnaire déjà avéré et reconnu comme tel par lui-même sur la liste de M. Lance Touré .

4) Pour sa part,  le Président Jean Claude Coulibaly a particulièrement insisté sur le respect strict et scrupuleux des textes régissant L’UNJCI .

En tout état de cause M. Jean Claude Coulibaly a fait savoir qu’il se doit , avant toute autre chose, d’aller consulter sa base car n’étant pas seul sur la liste qu’il conduit.

Le Conseil des Sages a, pour sa part, insisté sur l’esprit de compromis et de compétition afin d’aller et sortir du 11e congrès avec une élection réellement concurrentielle, gage d’une grande légitimité de celui qui sera élu par l’ensemble des journalistes membres de L’UNJCI.

Pour le Conseil des Sages de L’UNJCI

Yao Noël

Président

Chinese (Simplified)EnglishFrenchGermanKoreanPortugueseRussianSpanishSwahiliTurkish