Artici.info
Site d'informations et d'investigation reputé en Afrique

Côte d’Ivoire : Le DG du Trésor explique la digitalisation des flux financiers de l’Etat

Le DG du trésor public ivoirien explique la digitalisation des services financiers (PH, CICG)
18

Abidjan le 25 octobre 2022 – Le Directeur Général du Trésor public, Assahoré Konan Jacques, était l’invité de la tribune d’échange ‘’Tout savoir sur’’, ce mardi 25 octobre 2022.

Cette tribune a été l’occasion pour lui d’expliquer le bien-fondé de la plateforme Tresorpay-Tresormoney initiée par le Trésor public de Côte d’Ivoire.

A l’entame de son propos, Jacques Assahoré a fait savoir que Tresorpay-Tresormoney est une plateforme qui vise à digitaliser les flux financiers gouvernementaux.

« Tresorpay-Tresormoney est une solution informatique développée par le Trésor public pour digitaliser les flux financiers de l’Etat. Il permet le recouvrement des recettes publiques. Et permet également de payer les dépenses de l’Etat et de ses démembrements, à savoir les EPN et les collectivités locales », a expliqué le Directeur général du Trésor public, Assahoré Konan Jacques.

A l’en croire Tresorpay-Tresormoney a été développé en droite ligne de la stratégie nationale de développement du numérique adopté par le gouvernement.

Il a aussi indiqué que la mise en place de cet outil est la solution du Trésor publique pour rétablir l’ordre normale des choses. Puisque jusque-là, souligne-t-il, les recettes publiques sont recouvrées par des opérateurs privés pas habilités à le faire.

« Les ressources publiques ne doivent être manipulées que par les personnes assermentées qu’on appelle des comptables publiques (…) Avec cet outil le Trésor public relève le défi technique et numérique en développant sa propre solution qu’est cette plateforme. Qui permet de faire ce que les autres faisaient et qu’ils n’avaient pas le droit de faire c’est-à-dire recouvrer les ressources publiques et manipuler les fonds publics ».

Pour lui, Tresor pay-Tresormoney est un républicain qui vise à accompagner la mise en œuvre d‘une mission administrative. Qui est de recouvrer les ressources publiques et de payer les dépenses publiques.

Poursuivant, il a exposé les spécificités de cette application. Toujours selon lui, Tresorpay dispose de deux composantes. Tresorpay qui est la plateforme en ligne. Il permet de recouvrer, désormais de façon électronique, toutes les natures de recettes et de payer les dépenses de l’Etat central et de ses démembrements.

Au titre des recettes, précise le DG du trésor public, ‘‘Tresorpay permet de recouvrer les frais d’acte de santé dans les hôpitaux publics, les frais de justice, les frais de scolarité, d‘examens et de concours, les recettes de services de tous les ministères, les frais d’inscription et de logement dans les campus universitaires, toutes les amendes et contraventions, les créances contentieuses, les recettes des collectivités locales. Au titre des dépenses, Tresorpay permet également de payer les dépenses de masse concernant les bourses scolaires et universitaires, les aides, les secours financiers, les indemnités diverses, les frais de mission, les primes etc. ‘’

Il est également revenu sur les avantages de cette solution qui sont de deux ordres, pour l’Etat et pour le citoyen.

Pour ce qui est de l’Etat, M. Assahoré a soutenu que « Tresorpay permet d’accroitre les mobilisations des ressources en réduisant les déperditions liées au maniement de ces ressources ; permet d’assurer la disponibilité immédiate des fonds en diminuant les incidents de paiement et les délais d’attente pour les reversements à la caisse du comptable publique destinataire, réduire considérablement l’utilisation des fonds en numéraire dans les guichets de nos postes comptables, rendre efficiente la collecte des données économiques et financières des populations, permet également d’intégrer tous les moyens de paiement digitaux de l’Etat, permet d’accélérer l’inclusion financière de la population, vise à servir de hub de paiement électronique pour toutes les structures publiques».

« Au niveau du citoyen, Tresorpay vise à rapprocher les services et les prestations des populations, permet d’accéder à la plateforme sans contrainte quel que soit le réseau téléphonique utilisé, permet de disposer de la plateforme sur toute l’étendue du territoire avec ou sans connexion internet, permet de faciliter la vie des citoyens dans leur interaction avec l’état en évitant de longues files d’attente devant nos services, permet de contribuer à la transparence et à la lutte contre la corruption en réduisant de façon significative le maniement des espèces », a-t-il mentionné.

Pour ce qui est de Tresormoney, c’est un portefeuille électronique comme tous les autres services mobiles money. Il est adossé, précise le DG, à la Banque du Trésor de Côte d’Ivoire.

« Il est accessible et téléchargeable comme les autres applications », a-t-il assuré.

Au cours d’une phase pilote qui s’est déroulée sur une période de 6 mois, indique le DG du Trésor, 48.649 comptes ont été ouverts pour 48432 transactions effectuées pour un montant de 2,5 milliards de FCFA.

A noter que Tresormoney est téléchargeable sur Play Store et App store et à partir de la syntaxe *760#. Quant à Tresorpay, il est disponible en ligne via https://pay.tresor.gouv.ci

Souleymane Tanan

Chinese (Simplified)EnglishFrenchGermanKoreanPortugueseRussianSpanishSwahiliTurkish