Cote d’Ivoire – CMU : l’arme fatale du gouvernement contre sa population

Abidjan le 29 septembre 2022 – C’est fait ! Le gouvernement entame la mise en œuvre obligatoire de Couverture Maladie Universelle (CMU). Le Conseil des ministres de ce mercredi 28 septembre a adopté un décret rendant obligatoire l’enrôlement des populations.

« Ce décret, pris conformément à la loi n°2014-131 du 24 mars 2014 instituant la Couverture Maladie Universelle (CMU), assujettit l’accès à certains services de l’Etat, aux emplois publics et aux emplois du secteur privé, à la production de la preuve de l’enrôlement à la CMU », précise Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement au terme de ce conseil des ministres qui aura duré plus de deux heures d’horloge.

Désormais tout citoyen vivant sur le sol ivoirien doit produire la preuve de l’enrôlement à la Couverture Maladie Universelle, c’est-à-dire détenir la carte d’assuré à la Couverture Maladie Universelle délivrée par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, à défaut, le récépissé d’enrôlement ou l’attestation de droit délivré par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie avant de procéder aux opérations par exemple de retrait de passeport et du permis de conduire ; l’inscription aux examens et concours d’entrée à la Fonction Publique, à la Police, à la Gendarmerie et dans l’Armée.

Il en est de même pour l’inscription des étudiants dans les universités et grandes écoles publiques et privées ; l’inscription des élèves âgés de plus de seize (16) ans dans les lycées, collèges et établissements d’enseignement technique et professionnel publics et privés ; le recrutement dans le secteur public et parapublic ; le recrutement dans le secteur privé. L’accès aux programmes sociaux financés par l’Etat ; l’accès aux programmes de soutien à l’emploi et aux activités génératrices de revenus financés par l’Etat sont aussi concernés.

Au total l’Etat verrou tout ! « Cette mesure vise à garantir le déploiement complet du système obligatoire de couverture du risque maladie qu’organise la CMU au profit des populations vivant en Côte d’Ivoire », explique le porte-parole du Gouvernement.

Lancée officiellement le 25 avril 2017 par le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, la Couverture Maladie Universelle (CMU), peine à gagner du terrain. Sur une population estimée à près de 27 millions d’habitants, souligne Amadou Coulibaly, 3,5 millions ont adhéré, 5 ans après, au projet et seulement 2 millions de personnes arrivent à s’acquitter de la prime de 1000 FCFA par mois, soit 12.000 FCFA l’année.

JEN

Related posts