Côte d’Ivoire : L’ONG ‘‘SensAfrica’’ veut accompagner l’artiste Zita pour son talent

Abidjan le 29 août 2022 – L’Organisation non gouvernementale ‘‘SensAfrica’’ se veut une plate forme de valorisation des talents à tous les niveaux. Le professeur et spécialiste en vannerie, Zita Estelle Gnahoré, par ailleurs éducatrice permanente est enseignante à l’Ecole normale supérieure des éducateurs permanents (ENSEP). Grace à son talent, elle va bientôt bénéficier du soutien de ‘‘SensAfrica’’. Kako Dénise, présidente de cette ONG a affiché cette volonté jeudi dernier, lors d’une conférence de presse à Cocody.

Après avoir soutenu que l’objectif de l’ONG est de « valoriser des personnes pour leurs activités, talents et pour ce qu’elles passionnent », Kako Dénise a révélé ce qui motive son engagement aux côtés de l’artiste. En effet, l’enseignante à l’ENSEP est une spécialiste en vannerie.

En plus de travailler avec le rotin, elle a valorisé certaines plantes aquatiques en les utilisant dans ses productions artistiques. Il s’agit notamment des plantes de la famille des algues qu’elle retire de la lagune et utilise les racines dans la fabrication de ses œuvres d’art.

Pour la présidente de l’ONG, au-delà de ce talent artistique, il y a un aspect écologique dans le travail de l’artiste puisqu’elle nettoie à longueur de journée la lagune en la débarrassant des plantes qui la salissent. « Il y a beaucoup de talents en Afrique.

Des inventeurs, étudiants et bien d’autres personnes qui excellent et qui n’ont pas d’aide. Nous voulons donc présenter ces talentueux de l’Afrique. Zita en est un exemple », a expliqué la conférencière.

A l’en croire, l’entraide, la solidarité sont les valeurs défendues par son organisation qu’il faut mettre au service des personnes qui le méritent : « Des gens ont de l’expertise, d’autres ont les moyens. Il faut les mettre ensemble. Nous voulons accompagner les talents et les valoriser. Nous voulons donc accompagner Zita. Dans ce qu’elle fait, il y a une dimension sociale, écologique et l’employabilité. Elle répond à notre vision ».

Selon la présidente de l’ONG, elle compte créer une galerie pour l’artiste. Zita Estelle Ggnahoré a expliqué ses débuts, le processus d’acquisition de sa matière première et le résultat actuel de son art.

L’administrateur national de l’ONG, Camara Arsène s’est réjoui du travail de l’artiste qui, selon lui est bénéfique à la société. ‘‘SensAfrica’’ est pour le moment représentée au Canada et en Côte d’Ivoire.

MC

Related posts