Côte d’Ivoire – politique nationale : Les solutions du PSDI pour les Ivoiriens

Abidjan le 07 août 2022 – Le paysage politique ivoirien vient d’être à nouveau étoffé. Le Parti des socio-démocrates ivoiriens (PSDI) est porté sur les fonts baptismaux depuis ce samedi 06 août 2022. C’était à la bibliothèque nationale au Plateau.

A l’issue du congrès du dernier né des partis politiques ivoiriens, Dinignako Coulibaly est élu premier président du PSDI. Aussitôt élu, le nouveau président n’a pas caché ses intentions d’œuvrer au bien-être des populations ivoiriennes.

Pour réussir ce pari, il compte mener une politique de rupture. Qui passe par un contenu de programme d’action très chargé de son parti (Psdi). Entre autres, l’amélioration du pouvoir d’achat, l’autosuffisance alimentaire, l’amélioration de l’espérance de vie des populations, l’éducation, la transparence dans les concours, l’industrialisation du pays et la facilitation de l’obtention des logements.

Pour lui, « on vient en politique parce qu’on a une vision pour résoudre les problèmes de la Cité, faire des propositions et assurer le développement » explique-t-il à ses militants. Il est temps, estime-t-il, que la politique ne soit plus assimilée à une ‘’ cantine ‘’ où l’on vient se servir.

A en croire Dinignako Coulibaly, le PDCI a réussi l’indépendance, Laurent Gbagbo a réussi le multipartisme et le RHDP a réussi certaines infrastructures. Mais cela reste encore insuffisant pour le pharmacien et ses collaborateurs qui entendent apporter leur pierre à l’édifice. « Nous voulons faire un diagnostic », annonce-t-il la couleur.

Aussi, le président du PSDI compte-t-il s’attaquer à la corruption qui gangrène la société ivoirienne et affaisse son économie. Egalement mettre un terme à la violence en politique et aux alliances contre nature. Le PSDI entend aussi apporter une solution à la question de l’emploi des jeunes et l’inflation des coûts. Conscient que la tâche ne sera pas facile, il promet se donner les moyens de sa politique.

Pour Dally Olivier, le président du comité d’organisation, le PSDI va se battre jusqu’à ce que la Côte d’Ivoire soit digne. « Nous sommes à l’heure du développement. Nous allons nous battre pour que la Côte d’Ivoire soit digne. C’est regrettable que les Ivoiriens n’aient pas à manger suffisamment », a-t-il déploré. Pour la circonstance, les militants ont effectué le déplacement pour apporter leur soutien à Dinignako Coulibaly.

M.C

Related posts