Célébration de l’Aïd El-Kébir : les imams de Grand-Bassam prient pour l’unité et la paix en Côte d’Ivoire

L’Aïd el-Kebir ou la fête de la Tabaski a été célébrée par les fidèles musulmans sur tout le territoire national, le samedi 09 juillet 2022. À Grand-Bassam, les pratiquants de l’Islam ont sacrifié à la tradition dans la gaité et la ferveur.

Parés de leurs plus beaux habits, les fidèles musulmans ont pris d’assaut les mosquées de la ville historique de Grand-Bassam pour la prière de l’Aïd el-Kebir.

À la grande mosquée de la ville, la prière a été dirigée par le Cheick Adiatou Sanogo, président du COSIM de la région du Sud-Comoé.

Il a axé son sermon sur le pardon. « Pour l’unité et la paix, chacun doit pardonner. Et le pardon doit être réel afin que les œuvres de développement qui ont été entreprises par le président de la République, Alassane Ouattara, puissent se poursuivent pour le grand bonheur des populations. C’est pourquoi nous avons aussi prié pour le président de la République lui-même qui a initié un dialogue pour le 14 juillet prochain », a-t-il indiqué.

Même son de cloche à la mosquée Fatima-Zara où l’imam Moussa Dramé a officié la prière de ce grand jour pour les fidèles musulmans de Grand-Bassam. L’imam a rappelé l’intérêt de la Tabaski avant d’exhorter les fidèles au don de soi et à la cohésion. « La Tabaski à partir de Grand-Bassam doit enseigner le dialogue interreligieux. La reconnaissance d’un seul Dieu est une valeur universelle », a-t-il déclaré non sans traduire sa gratitude aux invités spéciaux dont le premier responsable de l’Eglise Orthodoxe en Côte d’Ivoire, l’archevêque Achija Pacôme Marie.

L’imam Moussa Dramé a aussi prié pour le pays et le président de la République, Alassane Ouattara. A l’en croire, il est un homme de paix et de développement.

Parmi les invités spéciaux de l’Imam Moussa Dramé, à cette célébration de l’Aïd El-Kebir à Grand-Bassam, l’on note la présence remarquée du représentant du président du Conseil Economique, Sociale, environnemental et Culturel, Aka Aouelé, le conseiller régional Jacques Niamkey, et celle de la Mé, Linda Diplo, qui ont tous salué la cohésion entre les régions.

Hipson Kanon 

Related posts