Côte d’Ivoire/Agriculture: une immatriculation qui annonce un avenir sombre pour certains acteurs  

Conseil des ministres en Côte d'Ivoire (Ph, CICG)

Le gouvernement ivoirien a adopté ce mercredi 08 juin 2022 un décret organisant l’exercice du métier d’agriculteur. Ce décret qui définit les conditions de l’exercice du métier, rappelle la nécessité pour les agriculteurs d’être dans les fichiers. de l’Etat

« Désormais la profession d’agriculteur est assujettie à l’immatriculation », annoncé Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement qui ajoute qu’il y va de ‘‘leur intérêt s’ils veulent bénéficier des avantages liés à l’exercice de la profession’’.

Pour le coût de l’opération d’identification, le gouvernement laisse le soin au ministère de l’agriculture et la chambre d’agriculture décider.

« Il appartient au ministère de l’agriculture et à la chambre d’agriculture de conduire l’opération », a conclu Amadou Coulibaly.

Mamelle de l’économie ivoirienne depuis l’indépendance du pays le 07 Août 1960, l’agriculture qui emploie une population importante sans qualification est l’unique activité de subsistance des familles.

Subordonner l’exercice de ce métier à l’immatriculation pour des familles qui ne l’exercent juste que pour subvenir à leurs pitances quotidiennes, pourrait avoir des conséquences dommageables sur leur existence.

JEN

Related posts