Réchauffement climatique : Ce que risquent les producteurs de cacao de la Côte d’Ivoire

jérémie kouassi kan invite les chocolatiers à bien payer le cacao pour régler les problèems de déforestation et de travail des enfants (Photo: Eli Kouassi, Cicg)

Le Directeur chargé du Développement de l’Appui Agricole du Conseil du Café-Cacao, Jérémie Kouassi Kan, se prononçant sur le ‘‘Projet agroforesterie du CCC’’, a affirmé que la Côte d’Ivoire 1er producteur de cacao avec 2,2 millions de tonnes, n’a pas d’autres solutions que celle d’adhérer aux exigences des normes de l’union européenne et des Etats-Unis qui recommandent l’agroforesterie et la lutte contre le travail des enfants dans les plantations de Cacao.

« Si on n’aborde pas ce virage écologique, on ne pourra plus vendre notre cacao », a déclaré avec beaucoup de peine Jérémie Kouassi Kan pour qui la solution aux problèmes évoqués par les chocolatiers réside dans une meilleure rémunération des producteurs.

« Dans la chaine des valeurs, seul 3% du revenu revient aux paysans. Si l’on veut mettre un terme à la déforestation et à la question du travail des enfants dans les plantations, il faut une bonne rémunération des producteurs », a expliqué Jérémie Kouassi Kan, invitant à s’inspirer de l’expérience brésilienne qui, malgré sa production de plus de 500 mille tonnes n’a aucun souci de mévente du fait qu’il transforme et consomme pratiquement toute sa production.

Mais avant d’y arriver, soulignant le directeur en charge du développement, un guide pour produire désormais du cacao est en instance de validation.

Et le recensement des producteurs de cacao devrait faciliter la mise en de ce projet qui s’impose à la Côte d’Ivoire, toujours, selon le directeur en charge du développement de l’appui agricole du conseil Café-cacao.

Sur les 483.000 ha de plantation de cacao, 365.000 ha proviennent des aires protégées. Pour sa contribution à réaliser ce programme, le conseil Café-Cacao a décidé de planter 60 millions arbres sur une période de 5 ans. Un programme qui a démarré en 2021 avec 10 millions d’arbre se poursuit. Déjà pour 2022, 5 millions plantés

JEN

Related posts