Les recettes du district d’Abidjan pour réduire les émissions des gaz à effet de serre présentées à la COP 15

Le ministre gouverneur Mambé fonde beaucoup d'espoir sur son projet "conomie circulaire pour un meilleur cadre de vie à Abidjan (Photo: Eli koussi cicg)

Le gouverneur du district d’Abidjan a présente ce lundi son plan pour préserver les six millions d’habitants de la ville d’Abidjan des émissions des gaz à effet de serre.

Pour y arriver, Robert Beugré Mambé mise sur son projet ‘‘économie circulaire’’ sur lequel, il fonde beaucoup d’espoir pour mettre les populations abidjanaises à l’abri de la chaleur mais aussi de la pollution.

« L’économie circulaire permet de stabiliser la consommation, de l’améliorer et de faire en sorte qu’on ait pas trop d’attaque contre l’environnement », souligne le ministre Gouverneur Beugré Mambé expliquant le rationalisme de ce projet

« L’économie circulaire se définit en 3R : il s’agit de Réduire les gaspillages de la consommation ; Rallonger la durée de vie de certains produits et enfin Redonner une nouvelle vie aux objets de sort à transformer ce qui ne nous servent plus en d’autres produits. En utilisant par exemple des produits naturels comme la peau de banane de dessert pour de l’engrais qui n’est pas de l’engrais chimique, on protège alors l’organisme humaine d’éventuelles maladies causées par l’utilisation des produits chimiques. Si toutes les collectivités décentralisées appliquent l’économie circulaire, je pus vous garantir un minimum d’industrie pour donner du travail aux jeunes et aux femmes », a expliqué avec beaucoup d’enthousiasme Robert Beugré Mambé qui précise qu’un planting d’arbres et l’aménagement de 35 carrefours permettrons de réduire le carbone dégagé dans la ville d’Abidjan et qui est à l’origine des fortes chaleurs ressenties.   

« Nous avons identifié près de 100.000 arbres que nous allons planter dans la ville d’Abidjan. Je suis en train de négocier avec une entreprise pour un financement adéquat, l’aménagement de 35 carrefours pour les rendre tout à fait verts. De sorte que les arbres qui seront plantés soient des consommateurs de gaz carboniques et éviter la pollution de l’atmosphère afin de mettre Abidjan à l’abri de cette pollution. Sachez simplement qu’en matière d’habitat, nous négocions en ce moment deux grands projets d’aménagement urbain pour offrir aux abidjanais des terrains adéquats, bien aménagés où il y aura des espaces verts et qui mettent les populations à l’abri des inondations », a-t-il promis.

JEN

Related posts