Côte d’Ivoire : le gouvernement invite les médias à se séparer d’une partie de leur personnel

Le ministre ivoirien de la communication, porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly a invité les entreprises de presse à avoir le « courage de se séparer » d’une partie de leur personnel s’ils n’ont pas de solution aux difficultés financières qui secouent leur secteur.
« Je pense que quand on est patron, il faut avoir le courage de réduire son personnel si les charges deviennent insupportables », a déclaré ce mercredi 23 février 2022, Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement, rendant compte du conseil des ministres tenu ce jour au palais présidentiel d’Abidjan, sous la présidence du chef de l’État, Alassane Ouattara.
En effet, face aux difficultés financières des médias ivoirien, le Groupement des Éditeurs de Presse de Côte d’Ivoire (Gepci), présidé par Alassane Zohoré, a engagé une démarche de plaidoyer auprès du gouvernement en vu d’un appui financier devant sauvé les médias frappés de plein fouet par la flambée des coûts d’impression là où les prix de vente n’ont connu aucune augmentation.

Le Gepci avait menacé de suspendre ses publications pour plusieurs centaines de millions de FCFA impayés par le distributeur edipress dont le capital est détenu majoritairement par SNECI, société d’État, éditrice de journal gouvernemental Fraternité Matin.

jEN

Related posts