Côte d’Ivoire : fin des 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre à San-Pedro

La ville de San-Pedro a abrité la manifestation marquant la fin de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles démarrée récemment. C’était en présence des associations de femmes, d’hommes et des réfugiés.

Satisfait de la réalisation totale du programme des 16 jours d’activisme au cours de ces activités, le Directeur régional de la femme, de la famille et de l’enfant, Savané Amadou a salué l’engagement de tous dans la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles à travers les séances de sensibilisation de masse,  des émissions radio réalisées sur la prévention et la lutte contre l’impunité faites aux femmes.

« Nous remercions, notre partenaire, le HCR qui s’est joint à nous pour mener cette campagne de sensibilisation pour que les femmes puissent comprendre qu’elles ont un droit et qu’elles sachent qu’elles ont des défenseurs et à qui s’adresser en cas de viol, en cas d’agression » a-t-il indiqué.

Pour Mme Kouamé Bernadette, chargée de la protection à base communautaire au bureau des Nations Unies pour les réfugiés CHR de Guiglo, après cette sensibilisation, qu’il n’y ait plus « de femmes violées ou violentées, mais plutôt des femmes leadership qui puissent assister leurs maris afin que leurs enfants et elles-mêmes ne soient plus violentées ».

Afin d’atténuer et éradiquer ce fléau, Fofana Maténé Maïmouna de la clinique juridique invite la population à dénoncer tous les actes de violences sur la plateforme de protection mise en place à cet effet.

Zétia

Related posts