Côte d’Ivoire – RGPH : mauvais accueil aux agents recenseurs dans le Bas-Sassandra

La phase active du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), a démarrée le 08 novembre 2021 sur toute l’étendue du territoire ivoirien.

Mais à San-Pedro, les 119 agents recenseurs déployés sur le terrain peinent à enrôler les populations dans certaines localités du département et quartiers de la ville de San Pedro.

La crainte de se voir coller un impôt après avoir déclaré ses biens, c’est-à-dire son revenu et patrimoine, serait à l’origine de la réticence des populations qui ferment leurs portes à l’arrivée des agents recenseurs.

Des chefs de famille des quartiers Lac et Cité de la ville balnéaires ont opposé un refus systématique aux agents, sous le prétexte que ces derniers n’ont pas de badge et d’ordre de mission indiquant qu’ils ont été dument mandaté l’Etat de Côte d’Ivoire.

Ces attitudes sont, en des endroits, encouragées par certains chefs de village qui affirment n’être pas informés de l’opération en cours.

Le Directeur régional  de l’Institut national de la statistique (INS) du Bas-Sassandra, Traoré N’golo Soumaïla a confirmé le mardi 16 novembre 2021 dans ses locaux à artici.info ces difficultés que rencontrent ses agents sur le terrain. Ainsi, Traoré Ngolo, a appelé les uns et les autres à faire preuve de civisme et de citoyenneté.

 « Comprenez que les informations que l’on vous demande aideront à une bonne planification du développement de notre pays « , a expliqué le directeur régional de l’INS-Bas-Sassandra. 

Selon Traoré N’golo,  l’opération devrait bien se dérouler hormis les quelques difficultés dues au retard dans le paiement des primes des agents recenseurs mais aussi dues à l’absence constatée de certains ménages en milieu urbain.

Malgré toutes ces contraintes, le directeur régional de l’INS-Bas-Sassandra  rassure que des dispositions ont été prises pour lever ces obstacles afin de présenter des résultats de qualité.

Pour ce qui est du retard dans le paiement des primes de transport des agents recenseurs, Traoré N’golo a indiqué que cela est dû au faite que la liste définitive n’a pas été actualisée à temps en raison de désistement de certains agents recenseurs.

Selon lui, plus de 40% de ces désistements sont des étudiants et des élèves. Il rassure cependant que le paiement sera effectif dans les jours prochains.

Le district autonome du Bas-Sassandra regroupe les régions du Gbôklè, San-Pedro et de la Nawa. Il a été divisé en 2663 zones de dénombrement. 673 équipes, placées sous le contrôle de 39 superviseurs et 18 agents assistants TIC   couvriront cette localité pendant les 21 jours.

Zétia

Related posts