Côte d’Ivoire : la blockchain, solution sécurisée pour des opérations sur internet

La Blockchain. C’est cette technologie innovante, très intelligente qui est un registre public, un ou des disc (s) sur lesquels des informations confidentielles y sont stockées en vue de permettre l’échange de valeur sur internet en toute confiance et transpaence que propose Eric Patrick Didy, spéialiste des marchés financiers et des fintechs en Afrique et en Europe, fondateur de la société ‘‘WEALTHTECH INNOVATIONS’’.

Perçue comme la solution offrant une nouvelle opportunité sociétale de se faire confiance en toute transparence dans les affaires, la Blockchain donne du pouvoir aux gens de s’organiser autrement et ce de façon sécurisée lors de l’échange de valeur sur Internet.

C’est une technologie rapide, performante et transparente qui offre moins d’intermédiaires, donc moins de frais dans les transactions en affaire.

« Comment la Blockchain et l’économie numérique peuvent-elles contribuer au développement de l’Afrique ». C’est pour résoudre cette équation que la Plateforme de la Presse Numérique en Côte d’Ivoire, en partenariat avec ‘‘Wealthtech innovations’’, a invité Eric Diby, spécialiste de la Blockchain à entretenir les médias.

« Dans le domaine agricole, explique monsieur Diby, la Blockchain permet une traçabilité des produits et de leur provenance ». C’est une technologie, poursuit-il, de gouvernance étique et démocratique, utilisée pour enregistrer par exemple les titres fonciers, les périmètres fonciers des populations locales qui n’ont que ce moyen fiable et incontestable pour faire valoir leurs droits.

Ce système réseau renseigne, selon lui, avec efficacité sur les offres faites sur internet et donc facilite les transactions en toute transparence.

« Je fonde un espoir sur la Blockchain pour changer l’avenir de l’Afrique », a-t-il conclu.

Saluant le partenaire WEALTHTECH INNOVATIONS, Fatou YATABARE, représentant le président de la PNCI, Joël NIANZAN, a promis d’autres sessions de renforcement de capacité des journalistes, qui reste un outil nécessaire, selon elle, pour leur efficacité.

Cette section de formation d’une trentaine de journaliste aussi bien de la presse numérique que de la presse imprimée s’inscrit dans la dynamique de professionnalisation des acteurs des médias numérique engagée la Plateforme de la Presse Numérique.

JEN 

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
10 − 1 =