Côte d’Ivoire : La jeunesse chrétienne de San-Pedro galvanisée au leadership


Du 07 au 10 septembre 2021, s’est tenue à l’espace de Rotary Club de San-Pedro, une convention dénommée ‘’ Déclic 20-30”. Organisée par la Jeunesse en Prière (JEP). Ce conclave s’est voulu un moment de célébration et de partage de la parole de Dieu.

Durant 4 jours, plusieurs délégations en provenance des localités de la Côte d’ivoire ont été entretenues par d’éminentes personnalités du monde chrétien, venant de la Côte d’Ivoire et d’ailleurs.

Il s’est agit à cette occasion de toucher le maximum de personnes en général et en particulier les jeunes par  la parole biblique, dans l’objectif de sauver des  âmes pour une  communion réussie  à travers le thème «Libérateur d’une génération  prise en otage ».

Le prédicateur Ange-Maxime Awaka, homme d’affaire, se prononçant sur le thème : « Ce qu’il te faut pour être un jeune leader capable dans les années qui viennent», a relevé deux niveaux de leadership basés sur la sainte bible : le leadership de la foule.
Pour ce leadership, dit-il,  ‘’la foule suis d’abord pour ce qu’elle va recevoir du leader, mais pas ce qu’elle peut donner au leader’’.
Et l’autre, le leadership des disciples.
«ici, les disciples sont enseignés. On leur inculque des valeurs. Ils reproduisent ce que le leader a fait. Parmi  les disciples, il y a ceux qui sont plus rapprochés du leaders qu’on appelle les piliers ou les colonnes» a-t-il expliqué, invitant les jeune à passer du stade de la foule au stade de pilier pour être un leader capable dans les années  avenir.
Quant à la fervente servante de Dieu, Jeanne Monney, elle a appelé les jeunes au ‘’sens de la responsabilité’’ qui selon elle, invite à repondre à l’appel de son semblable, de la société, à l’appel de Dieu après un examen de conscience.
Citant Deuth 24, verset 16 qui stipule « On ne fera point mourir les pères pour les enfants ni les enfants pour les pères, mais chacun mourra  pour ses propres péchés”, Jeanne Monney estime qu’il est important à ce stade de sa vie, étant jeune, étant conscient et ayant une conscience soulagée de la corruption,  de l’égarement et ayant une conscience à l’état normal, il faut savoir que sa responsabilité est engagée.
Partageant son expérience d’opérateur économique basée sur du vécu concret, Yann Amon, a donné envie à de nombreux jeunes présents à cette rencontre de se lancer dans l’entreprenariat.
Tout ceci, ne peut être possible sans la foi souligne le révérend Raoul wafo qui explique que la foi est celle qui donne accès à toutes grâces.  La foi, dit-il, est la main qui te permet de saisir les mains de Dieu, ce qu’il a prévu pour toi.
ZÉTIA

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
3 × 13 =