Côte d’Ivoire : des quotidiens exigent la démission du patron de l’ANP

Suspendus pour 15 parutions chacun, les responsables des journaux ‘‘L’Héritage’’ et ‘‘Le Bélier’’, dénonçant un acharnement et une privation de la liberté de presse, ont annoncé ce mercredi 24 février 2021, lors d’un point-presse, une grève de la faim à compter du jeudi 4 mars 2021 devant les locaux de l’Autorité Nationale de la Presse (ANP) présidée par Samba KONE, auteur de la décision.

« Sous SAMBA KONE, la Liberté de la presse en Côte d’Ivoire est gravement atteinte », a d’emblée déclaré Viviane YAO, directrice de publication du journal l’héritage qui co-animait ce point-presse avec Bienvenu Koffi, Gérant par Intérim du journal le Bélier.

Viviane Yao qui affirme voir du mal à s’expliquer ce qu’elle considère comme un acharnement contre les journaux de l’opposition, dénonce une décision sélective du patron de l’ANP. « Alors que des journaux proches du pouvoir injurient sans ménagement les leaders de l’opposition cela n’émeuve guère SAMBA Koné et l’ANP », souligne-t-elle.

Pour ce qu’ils qualifient de décision despotique, les conférenciers ont alors décidé de la porter à la connaissance de la communauté nationale et internationale. « L’Héritage  et le BELIER vont  saisir toutes les chancelleries accréditées en Côte d’Ivoire », ont-ils annoncé, soulignant qu’ils ‘‘ ne répondront plus à une convocation de L’ANP.

Aussi pour ce faire entendre, les responsables de ces deux journaux (L’Héritage et Le Bélier) annoncent des manifestations devants les locaux de l’Autorité Nationale de la Presse sis au II plateaux 7è tranche dès le jeudi 4 mars 2021.  

Pour Viviane Yao et Bienvenu Koffi, la presse ivoirienne ira très mal si Samba Koné, dont la flamme militante au RHDP (politique d’Alassane Ouattara), selon eux, n’est plus à démontrer, demeure le patron de l’ANP. « L’HERITAGE ET LE BELIER exigent la démission  de SAMBA KONE de la tête de l’ANP », ont-ils conclu.

JEN

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
3 × 6 =