Côte d’Ivoire : Marcelle Aka inscrit son nom au ‘‘Super Ebony’’

Marcelle AKA, journaliste à l’Inter, un journal édité par le ‘’Groupe Olympe’’ est depuis ce samedi 23 Janvier 2020 ‘‘le Super Ebony’’ de l’année 2020.

A l’unanimité des membres du jury, elle a d’abord raflé les prix Jean-Pierre Ayé de la meilleure interview et le prix du meilleur journaliste de la presse écrite. Elle succède ainsi à Serge Koléa, lauréat de la 21è édition qui s’est déroulée en janvier 2019.

Après deux tentatives infructueuses (deux fois nominées sans parvenir au sacre), sa persévérance a fini par payer. Convalescente, elle a pu effectuer tout de même le déplacement de Yamoussoukro où s’est déroulée la cérémonie de distinction pour recevoir le lot de prix que contient ce couronnement. (une voiture, un trophée, une enveloppe, plusieurs lots de partenaires).

« Ceci est le résultat d’un travail sans relâche. Je remercie tous mes chefs et collègues qui m’ont toujours apporté leur soutien dans mes projets», a déclaré la lauréate juste après sa désignation.

Bien avant plusieurs autre prix sectoriels ont été décernés. Tenin Bè Ousmane a été sacré meilleur journaliste de la presse en ligne qui fait son entrée dans ce concours de journalistes ivoiriens qui se sont distingués de par la qualité de leur travail au cours de l’année. 

L’Ebony radio est revenu à Ly Goua Aimé, de radio Yopougon. Quand le prix du meilleur Ebony télévision est décerné a Cheick Koné de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI).

Le prix spécial Jérôme Diegou Bailly de la meilleure enquête est revenu à Germaine Boni de Fraternité Matin. Le prix Joseph Diomandé  du meilleur reportage, est revenu à Amy Sissoko de la 1ère chaîne de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI).

Le prix spécial du meilleur journaliste en agro-industrie, a été décerné à Emilienne Péhé Amangoua de Fraternité Matin et celui du meilleur présentateur du journal télévisé à Aly Diarrassouba présentateur de la nouvelle chaine ivoirienne (NCI).

Le prix Zadi Zahourou du meilleur journaliste culturel à Adama Bakayoko de Radio Côte d’Ivoire.  

Germain Gabo fr Fraternité Matin a quant à lui décroché deux prix spéciaux. Un, celui du Comité National de Surveillance de la lutte contre le Travail des Enfants (Cns-Ramede)  et le prix Sodefor pour la lutte contre la déforestation.

Le prix spécial du meilleur journaliste en Agence de presse, décerné à Marcel Gbesso de l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP),.

Armel N’Guessan Kouadio de Radio Côte d’Ivoire a décroché le prix spécial de la promotion des droits de l’homme. Celui de la meilleure production pour la promotion des transports est revenu au journaliste de ‘‘Le Temps’’, Bamba Mafoumgbé.

N’ZI Kouakou de Radio Chandelier est reparti avec le prix spécial du meilleur journaliste pour la lutte contre l’immigration.

Thomas Boga journaliste au journal Le Sport, meilleur journaliste sportif 2020. Le prix spécial CIE pour la lutte contre la fraude de l’électricité décerné à N’Guessan Aya Esther.

La meilleure entreprise de presse pour la bonne gouvernance, dotée du trophée Amadou Gon Coulibaly, a été décernée au Groupe Olympe.

JEN

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =