Côte d’ivoire: La CEI sensibilise sur le contentieux et le parrainage citoyen à San-Pedro

La commission centrale de la commission Electorale Indépendante (CEI), par le biais de Mme Margueritte Yoli-Bi Koné, son superviseur en charge  des régions de Nawa, San-Pedro, Gbôklê et des Etats-Unis d’Amérique, a initié ce mercredi 04 aout 2020 à la salle de Rotary Club de San-Pedro, une séance d’explication sur les réclamations à faire sur la liste électorale mais aussi sur le parrainage citoyen.       

« La publication de la liste provisoire permettra aux électeurs de contester les irrégularités entachant leur inscription, ou de réclamer la correction d’erreurs matérielles», a indiqué Margueritte Yoli-Bi.

Aussi poursuit-elle, « il y a certaines personnes qui viendront radier des personnes décédées. Il y a certaines qui ont perdues leur droit civique et politique qui seront sûrement radiées et au terme de cela, on aura une liste électorale définitive ».

Toujours selon elle, 7 500 035 électeurs ivoiriens se sont inscrits sur la liste électorale provisoire, après le traitement des données recueillies lors de l’enrôlement du 18 au 24 juin 2020. 

Cette liste comptabilise l’ensemble des citoyens âgés de plus de 18 ans, au 31 décembre dernier, répartis dans les 10335 lieux de vote du pays. Comme le recommande  le code électoral ivoirien,   l’opération d’affichage de  cette liste s’est déroulée du 1er au 04 août 2020 dans toutes les  villes et localités de la Côte d’ivoire. Pour ce qui concerne les contentieux, ils se déroulent  du 05 au 07 août 2020.

Selon la commissaire superviseur de la CEI, toute personne qui est électeur dans la circonscription peut réclamer  l’inscription d’une personne de la même circonscription qui a été omise.

Pour ce qui est du parrainage citoyen,  elle s’est félicitée de cette rencontre, qui va permettre de mieux informer les populations sur cette nouvelle clause du code électoral ivoirien.

«Vous savez que le parrainage est une nouvelle disposition de la loi électorale. Ce n’est pas une invention de la Commission Electorale Indépendante », a-t-elle expliqué, avant de faire savoir que ‘‘c’est une caution donnée des élus ou par des citoyens à un candidat à la candidature’’ afin de permettre à ce dernier d’être candidat à une élection.

« Le parrainage institue un quota de 1% de l’électorat dans au moins 17 régions et districts de Côte d’ivoire que chaque candidat doit produire », a expliqué Mme Yoli-Bi soulignant que chaque électeur ne doit parrainer qu’un seul candidat à la candidature. « Celui qui parraine plus d’un candidat est passible de poursuite judiciaire », a-t-elle prévenu. 

Cette initiative de la CEI a été saluée par le préfet de région, préfet du département de San-Pedro, Ousmane Coulibaly. Pour lui, avec cette campagne, toutes les conditions sont réunies pour aller à des élections apaisées. Il a alors décidé de poursuivre cette campagne d’information et de sensibilisation. 

« Je crois que chacun a bien compris le message, nous  allons nous faire fort auprès de nos parents coutumiers », a-t-il promis.

ZETIA

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
12 − 11 =