Lutte contre la COVID-19 : Le président Xi Jinping invite la communauté internationale à aider les plus faibles

Des experts et des responsables de nombreux pays ont dit avoir apprécié le discours du président chinois Xi Jinping prononcé lundi lors de la 73e session de l’Assemblée mondiale de la santé (AMS), affirmant qu’il a offert un “exemple de référence” pour la communauté internationale dans sa lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus.

Ce discours, qui a comporté des mesures concrètes pour renforcer la lutte mondiale contre le COVID-19, dont une aide internationale, a envoyé un signal positif pour unir toutes les forces possibles pour faire face à la pandémie.

Après l’annonce de M. Xi selon qui la Chine créera un mécanisme de coopération pour que ses hôpitaux s’associent à 30 hôpitaux africains et accélérera la construction du siège du CDC Afrique afin d’aider le continent à mieux se préparer et à contrôler les maladies, le ministre zimbabwéen de la Santé, Obadiah Moyo, a estimé que cela aidera les pays africains à améliorer leurs équipements et à obtenir plus de fournitures médicales.

“C’est un cadeau pour de nombreux pays africains qui n’ont pas d’installations médicales et de médicaments suffisants en raison de leur situation économique”, a-t-il dit.

  1. Moyo a également salué la Chine pour ses efforts visant à aider le Zimbabwe et d’autres pays africains à lutter contre l’épidémie de COVID-19.

“Le gouvernement chinois a envoyé des experts médicaux au Zimbabwe et dans d’autres pays. Par conséquent, nous pouvons avoir un aperçu et apprendre beaucoup des experts chinois”, a-t-il dit.

Le discours de M. Xi a été “remarquable”, mettant l’accent sur l’importance de la coopération internationale pour lutter contre le virus, a salué Ania Chibas, une épidémiologiste cubaine et experte auprès du laboratoire Labiofam à La Havane.

“Je crois fermement que la Chine est cohérente avec ses principes en exhortant la communauté internationale à soutenir l’OMS dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus et en faisant don de fournitures médicales pour aider à lutter contre la maladie dans les pays en voie de développement et les pays développés”, a-t-elle déclaré.

“La Chine est devenue un modèle pour le monde entier, démontrant que la volonté politique des gouvernements peut sauver des vies dans le contexte du COVID-19 et que le monde uni peut mieux vaincre la crise sanitaire”, a ajouté Mme Chibas.

Pour elle, le gouvernement chinois a non seulement protégé son peuple, mais a également contribué aux systèmes de santé publique des pays pauvres.

Abdelaziz Alshaabani, journaliste saoudien et expert de la Chine, a estimé que le discours de M. Xi avait envoyé un signal positif à la lutte mondiale contre la pandémie, en particulier pour encourager la communauté internationale à fournir plus d’aide aux pays dont les systèmes de santé sont plus faibles.

Notant que le virus ignorait les frontières, il a souhaité que les pays du monde entier se rassemblent et coopèrent pour combiner toutes les forces afin de fournir un soutien solide à l’OMS et de freiner la propagation du fléau dès que possible.

Isis Betancourt, médecin généraliste à l’hôpital Julito Diaz de La Havane à Cuba, a jugé que la Chine avait montré sa détermination à faire face à cette crise sanitaire mondiale en “parlant non seulement des problèmes, mais aussi en agissant de manière très solidaire”.

Depuis le début de l’épidémie, les dirigeants chinois ont adopté une politique transparente en dévoilant tous les détails sur la maladie, a observé Noha Bakr, professeure de science politique à l’Université américaine du Caire, en Égypte. Pour elle, “la Chine a partagé les informations, les données et les recherches avec l’OMS” et traite cette dernière “avec respect et sens des responsabilités”.

Leslie Salgado, une experte des questions de santé sur la chaîne d’information cubaine Canal Havana, a salué le discours de M. Xi comme “une référence pour les chercheurs en santé, les gouvernements, les ONG et les personnes déterminées à améliorer la situation actuelle”.

Selon elle, le président chinois “a exprimé son engagement non seulement dans la lutte mondiale contre le coronavirus, mais aussi les épidémies à venir. Ce dont le monde a besoin en ce moment, c’est de diffuser la solidarité, la collaboration et l’amitié et non l’égoïsme”.

L’AMS est l’organe décisionnel de l’OMS. Sa 73e session, prévue lundi et mardi, se tient par visioconférence en raison des impacts de la pandémie. L’OMS a précisé que le programme avait été condensé sur des questions essentielles telles que le COVID-19 et la sélection des membres du conseil exécutif.

Source : Xinhua

Le titre est de la rédaction

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
17 × 28 =