Côte d’Ivoire : Tiken Jah en tournée pour inviter la jeunesse de San-Pédro à donner dos aux politiciens

‘‘Elections sans gbangban’’. Tel est le thème de la caravane du concert initié par l’artiste reggae man, Tiken Jah Facoly pour son engagement au retour de la paix en Côte d’Ivoire.

Entamée la semaine dernière, dans les communes de Yopougon, Daloa, c’est la ville de San-Pedro qui a reçu l’artiste et son équipe musicale le dimanche 16 février 2020 pour la fin de la première étape de cette caravane.

Selon Tiken Jah Facoly, l’objectif est de sensibiliser la population ivoirienne à la paix, à la stabilité et à la cohésion sociale dans le pays.

A San-Pedro, le concert a eu lieu à la place du Rotary Club de Séwéké.

Débuté à 21h 45 Mn, des milliers de fans venues des quartiers de la ville ont communié  avec l’artiste dans une ambiance festive !

Tiken Jah Facoly, une fois sur la scène, a d’abord rendu hommage aux 3000 victimes de la crise post-électorale à travers l’un de ses morceaux intitulé « unité ».

« J’exhorte mes compatriotes à penser aux 3000 morts de la crise post-électorale de 2010-2011, parce  qu’ils sont tombés pour nous », a lancé l’artiste avant de souligné que, ‘’la meilleure manière  de montrer qu’on pense à ceux-là, c’est de tout faire pour que les prochaines élections soient, des élections zéro mort, des élections sans violences’’.

Dans son message au public majoritairement composé de jeunes, à travers son nouveau morceau, ‘’Dieu nous attend, on attend Dieu’’, le chanteur reggae a exhorté la jeunesse de San-Pedro au travail en abandonnant la facilité et l’incivisme.

« Je ne veux pas vous donner de leçon, mais vous savez que, c’est le travail qui paye. Et dans un pays, c’est quand il y a la paix qu’un jeune peut aller chercher du travail. C’est pour quoi, la paix est importante pour nous», a expliqué Tiken Jah, tout en  leur disant de se méfier des hommes politiques.

« Je m’adresse à vous, pour vous dire de faire attention aux hommes politiques. Parce qu’effectivement, les réels problèmes de ce pays, ce les hommes politiques qui sont à la base et c’est la politique qui a mélangé ce pays », a-t-il conseillé, prévenant qu’ils doivent comprendre qu’‘‘un pays divisé est la terre fertile pour les politiciens’’.

Le week-end de cette semaine la seconde étape de cette caravane visitera les villes de Douékoué et Man.

Zétia

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
36 ⁄ 12 =