J-CAP : Abidjan adopte plusieurs résolutions pour une réelle attractivité du marché financier

Pour gagner en attractivité la première conférence-bilan de Joint Capital Markets Program (J-CAP) a jugé urgent de poursuivre les réformes qui touchent la fiscalité applicable aux valeurs mobilières dans les Etats de l’Umoa, la tarification du marché financier régional, l’éducation financière des populations, l’élargissement de la base des investissements et la diversification des produits financiers. Il s’agit de faire du J-CAP un moyen de financement efficace pour le développement de des pays membres de l’espace Umoa. Après deux jours de travaux (les 10 et 11 février 2020), le pronostic des panelistes sonde l’espoir d’un marché compétitif.

Sur la question des fonds d’investissement, il a été proposé l’adoption d’un cadre règlementaire idoine et propice accompagné de mesures d’incitations. La conférence propose l’élaboration des process dédiés et adaptés au plus grand nombre en vue de l’éducation financière des investisseurs.

Abordant la question du développement d’une culture du risque de crédit, les inquiétudes ont porté sur la transparence, la gouvernance des PMEs en ce qui concerne leur financement par le marché financier et l’éducation financière qui est un préalable au développement de la culture du risque. « Il en est ressorti l’enjeu primordial de la notation financière afin de réduire l’asymétrie d’information et de permettre l’attractivité du marché au-delà de ses frontières », a justifié le président du Crepmf, Mamadou Ndiye le mardi 11 février 2020 à la clôture des travaux.

Pour une réelle attractivité des émetteurs et de la liquidité du marché, il a été proposé de sensibiliser les Etats à recourir au marché financier régional dans le cadre de la privatisation des sociétés publiques dans les principes de transparence et de gouvernance. Aussi, a-t-il recommandé l’accompagnement et la sensibilisation des PME dans leur démarche d’admission à la cote de la BRVM.

Reconnaissant qu’il reste beaucoup à faire, le Conseil Régional a promis, au cours de cette année 2020 et des prochaines à venir à Finaliser avec l’assistance du Groupe de la Banque Mondiale, la proposition d’un cadre fiscal harmonisé au cours du troisième trimestre 2020. Il a promis également d’accélérer les réflexions sur la tarification applicable sur le marché financier régional en vue d’une revue en 2021. Un programme d’éducation financière à l’endroit des investisseurs sera lancé tout comme des actions fortes à l’endroit du secteur privé notamment les compagnies d’assurance, les Fonds de Pension et les Caisses de Dépôts et de Consignation seront initiées.

Entre autre actions à mener, porteront sur des réflexions en vue d’un assouplissement des réglementations pour une meilleure contribution des Institutions au financement à long terme des infrastructures.

Le conseil régional entend mettre en place de programme de certification des acteurs du marché et finaliser dans les meilleurs délais la mise en place du Fonds de Protection de Epargnants afin d’accroitre la robustesse et l’attractivité du marché financier régional.

JEN

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
22 + 14 =